Permis d'études

Le permis d’études permet aux étudiants étrangers de poursuivre leur formation au sein du réputé système d’éducation québécois.

Venir étudier au Canada

L’immigration temporaire pour les études est une compétence (juridiction) partagée entre les deux palliers de gouvernement : le gouvernement du Canada (au fédéral) et le gouvernement du Québec (au provincial).

À ce titre, la demande d’immigration s’opère à deux niveaux successifs :

  • Au Québec, d’abord, avec une décision de sélection temporaire favorable issue du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) et débouchant sur la délivrance d’un certificat d’acceptation du Québec (CAQ);
  • Ensuite, l’obtention d’un permis d’études et d’un visa (le cas échéant) auprès du gouvernement du Canada (avec examens médicaux si nécessaires et recueil des données biométriques).

Si vous souhaitez aller poursuivre vos études au Québec, ou vous inscrire dans un programme d’une durée de plus de six mois, vous devrez suivre plusieurs démarches afin d’obtenir les autorisations nécessaires pour étudier.

À noter : Si vous envisagez entreprendre des études de courte durée (programme d’études de 6 mois ou moins) au Canada, vous n’aurez pas à obtenir de permis d’études et par conséquent, vous n’aurez pas besoin d’obtenir un CAQ pour études.

Étape 1: Choix d’un établissement d’enseignement

Consultez la liste des établissements de la région de Québec, selon les niveaux de formation :

Ce n’est qu’après avoir été formellement admis par l’un de ces établissements d’enseignement désignés (EED) dans un programme d’études que vous pourrez débuter vos démarches d’immigration.

Voici la liste complète des EED sur le site officel de l’immigration canadienne (IRCC).

Étape 2 : Obtenir son certificat d’acceptation du Québec (CAQ)

À la suite de la réception de votre lettre d’admission, vous devrez présenter une demande de certificat d’acceptation du Québec (CAQ) pour vos études auprès du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).

En plus de la lettre d’admission dans un établissement d’enseignement désigné, et un passeport valide, l’approbation de votre demande de sélection temporaire dépend de certains critères, notamment il vous faudra prouver votre capacité financière à couvrir tous vos droits de scolarité (selon le devis), les coûts de transport (aller-retour depuis votre pays d’origine), les frais d’installation et les frais de subsistance pour votre première année d’études.

À titre indicatif, en 2020, le total de ces frais s’élève à près de 13 000 $CA pour une personne seule de 18 ans et plus.

En apprendre davantage :

 

Étape 3 : Obtenir son permis d’études

A la suite d’une décision favorable du MIFI à votre demande de sélection temporaire (CAQ), vous devrez faire une demande de permis d’études auprès du gouvernement du Canada.

Vous pouvez présenter votre demande en ligne ou sur papier. Si vous avez besoin d’aide pour remplir votre demande, vous pouvez faire appel aux services du centre de réception des demandes de visa (CRDV) le plus près de vous.

Notez que vous n’êtes pas obligé de passer par un intermédiaire pour remplir votre demande.

Si l’expérience professionnelle est un volet essentiel de votre programme d’études, vous pouvez demander un permis de travail en tant que stagiaire ou participant à un programme coopératif.

En apprendre davantage sur :

Informations complémentaires

Vous envisagez d’être accompagné par votre conjoint(e)?  Cliquez ici.

Vous envisagez d’être accompagné par vos enfants? Cliquez ici.

Dépôt des données biométriques 

Depuis l’été 2018, il se peut que vous soyez également invité à fournir aux autorités fédérales vos données biométriques (empreintes digitales et photo). Voyez ici si cela vous concerne.

Vous souhaitez travailler pendant vos études

Les titulaires de permis d’études qui sont inscrits à un programme de formation professionnelle, technique ou universitaire à temps plein dans un établissement d’enseignement désigné sont :

Attention : Pour pouvoir travailler au Canada, vous devez obtenir un numéro d’assurance sociale auprès de Service Canada.

En apprendre plus sur :

Vous souhaitez travailler après vos études

Si vous avez suivi une formation d’au moins 8 mois à temps plein et obtenu votre diplôme d’un établissement d’enseignement désigné (EED), vous avez la possibilité de présenter une demande de permis de travail postdiplôme (PTPD). Ce permis de travail ouvert vous permet de travailler pour l’employeur de votre choix, partout au Canada.

Comme le permis d’études, il est possible de rattacher son époux ou son conjoint de fait à une demande de permis postdiplôme. Ainsi, ce dernier a la possibilité de demander un permis de travail ouvert, valable jusqu’à expiration du permis postdiplôme dont il dépend.

En apprendre davantage sur:

Visionnez aussi cette vidéo de notre partenaire, BB immigration, firmes d’avocats spécialisée en immigration :

Vous souhaitez vous établir durablement au Québec

Vous pouvez aussi envisager le statut de résident permanent.