Normes de travail

Vous trouverez ici tout ce que vous devez savoir sur les professions réglementées et sur la correspondance des appellations d’emplois.

Des normes de travail centenaires

Issue d’un long processus d’évolution puisant sa source en 1885 dans l’Acte des manufactures, la Loi sur les normes du travail établit les conditions de travail en l’absence d’une convention collective ou d’un contrat de travail. Elle assure des conditions de travail de qualité aux travailleurs en fixant notamment le salaire minimum, les congés, les procédures de licenciement collectif, etc. Bien sûr, les employeurs ont la latitude d’offrir des conditions supérieures à celles imposées par la loi. Il est d’ailleurs intéressant de noter que selon les données de 2010, seulement 3 % des travailleurs ayant un emploi à temps plein ont été rémunérées au taux de salaire minimum au Québec. Les travailleurs étrangers disposent des mêmes protections que les travailleurs québécois en matière de normes du travail et bénéficient des services offerts par la Commission des normes du travail.

Quelques exemples de normes et de conditions :

Pour tout savoir sur les normes du travail, visitez le site web de la Commission des normes du travail (CNESST)

Les équivalences terminologiques

Les fonctions ne sont pas toujours nommées de la même façon d’un pays à un autre. Il est donc nécessaire d’utiliser la bonne terminologie si vous recherchez un emploi. Pour plus de renseignements, consultez le site de Ressources humaines et Développement social Canada et la classification nationale des professions ainsi que la section « Explorez un métier ou une profession » sur IMT en ligne d’Emploi-Québec.

Professions réglementées

Une profession réglementée est une profession contrôlée par des lois locales ou étatiques et régie par une association professionnelle qui en fixe les critères d'accès, évalue les qualifications et les diplômes des candidats et accorde le certificat, le titre réservé ou le permis d'exercice aux candidats qualifiés. Ce système est donc complètement indépendant et n’est pas relié au processus d’immigration.

Chaque établissement décide des équivalences accordées pour une admission. Si une personne formée à l'étranger ne sait pas à quel ordre d’enseignement elle doit présenter sa demande, elle peut s’adresser au Ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion pour obtenir une évaluation comparative des études effectuées à l’extérieur du Québec.

Consultez le document « L’exercice d’une profession par un ordre professionnel » du MIDI

Consultez la Liste des professions réglementées au Québec

Consultez le site Web de l'Office des professions du Québec

Pour les métiers et qualifications professionnelles réglementés, consultez le Guide de la qualification professionnelle sur le site d’Emploi-Québec

Pour les métiers de l’industrie de la construction, consultez le site Web de la Commission de la construction du Québec

Pour les ingénieurs, il existe un programme d’accession rapide à l’Ordre des ingénieurs du Québec administré par le centre RIRE 2000 en collaboration avec Emploi-Québec, l’Ordre des ingénieurs du Québec et l’Université Laval. 

Les ingénieurs en informatique ne sont pas concernés par la reconnaissance de leur diplôme auprès d’un ordre. Une équivalence de diplôme peut cependant être demandée.

 

 

Le NAS

Le numéro d’assurance sociale (NAS) est un numéro de neuf chiffres dont vous avez besoin pour travailler au Canada ou pour recevoir des prestations et des services liés aux programmes gouvernementaux.

En savoir plus sur le NAS