Mon Projet Québec ou parrainage d'époux

Question

mardi 27 juin | Nathalia

Je suis en train de remplir mon formulaire de Mon Projet Québec, mais j’ai des questions sur le processus de demande de la résidence permanente au Québec.

Mon conjoint de fait est canadien et moi colombienne. Nous habitons à l’extérieur du Canada, et souhaiterions s’établir au Québec. Cependant, je préfèrerais faire ma propre demande de résidence permanente sans passer par les démarches de parrainage, parce que je voudrais pouvoir travailler rapidement quand j’arriverai au Québec.

Dois-je de toute façon, emporter les preuves de notre union de fait dans le formulaire de Mon Projet Québec, de même que les documents de mon conjoint ? Quelles seront les preuves que je devrai emporter pour prouver notre union de fait ? Si on a des contrats de location, doit-on emporter des traductions de ces contrats ?

Réponse

jeudi 29 juin

Dans le cas où vous souhaiteriez effectuer une demande de résidence permanente depuis l’extérieur du pays, deux voies s’offrent à vous.

Vous pouvez selon les informations énoncées effectuer une demande par l’intermédiaire de Mon Projet Québec ou un parrainage d’époux depuis l’extérieur du Canada.

Dans ces deux cas, une fois les procédures favorablement accueilles vous obtiendrez votre statut de résidence permanente et par le fait même l’autorisation de travail.

Il faut garder à l’esprit qu’une fois votre profil sélectionné par l’intermédiaire de Mon Projet Québec, le traitement de la demande de CSQ prend approximativement un an et la demande de résidence permanente 13 mois. À l’inverse, la demande de parrainage pour époux est plus rapide et prend actuellement 12 mois.

Dans les deux cas, les preuves relatives à l’union de fait demandées seront les mêmes. De plus, tous les documents que vous souhaitez joindre à votre demande doivent être en français ou en anglais ou être traduit dans l’une de ces langues.

Roger Pichette

Roger Pichette

Avocat, BB Immigration

Me Roger Pichette a complété son baccalauréat en droit et biotechnologies à l’Université de Sherbrooke avant de devenir membre du Barreau du Québec. Me Pichette est natif de la belle ville de Québec et il a toujours souhaité s’y établir pour pratiquer sa profession. Il est actuellement en charge du développement des activités de BB immigration dans le droit de l’immigration à partir de la capitale québécoise. Il est aussi très familier avec le droit des affaires québécois de par son expérience de plusieurs années au sein de Bernier Beaudry.

Vous ne trouvez pas réponse à vos questions?
Posez-la à nos experts

Nous attirons votre attention sur le fait que les réponses émises par nos spécialistes en mobilité internationale sont d'ordre général public et ne sont pas des consultations individuelles privées, engageant aucune responsabilité sur la teneur et le contenu.